[N° 588] - Surélévation des immeubles : élevons-nous ! - Projet de surélévation à Boulogne-Billancourt

par Guillaume HECHT
Affichages : 47441

Index de l'article

Projet de surélévation à Boulogne-Billancourt


Notre premier cas d’étude est un immeuble situé à Boulogne-Billancourt. Il s’agit d’une copropriété de 250 lots. A l’origine, en 2004, les études liées à une nécessaire requalification de l’immeuble faisaient ressortir un budget de travaux de 1,5 M€ (soit 12 k€/appartement). «Personne n’était prêt à mettre la main au porte-monnaie» nous confie Dominique Sevray, copropriétaire devenu entre temps, syndic bénévole. Ce n’est qu’en 2009, alors qu’il faisait le tour des vices de l’immeuble avec un autre copropriétaire, que l’idée d’une extension verticale est née.
Une première assemblée générale a lieu en 2010. «A la simple présentation du projet de surélévation, relève d’ailleurs, M. Sevray, l’un des copropriétaires a annoncé d’emblée son intérêt pour se porter acquéreur. Il souhaitait s’approprier la charge foncière du toit terrasse, se constituer maître d’ouvrage afin de créer les nouveaux lots pour les revendre».
En 2011, l’audit thermique est lancé ainsi que l’avant-projet architectural. A ce jour, le permis de construire est déposé, mais il reste à convoquer l’assemblée générale pour un vote prévu en juin 2013… Dominique Sevray ne se fait pas d’illusion : «L’unanimité du dernier étage ne sera pas obtenue ! On me l’a déjà signifié». Le projet attendra donc un assouplissement du dispositif, mais il regrette qu’en attendant, la requalification de l’immeuble ne soit pas engagée et que les déperditions énergétiques perdurent.
• Sur le plan constructif, voici le descriptif des ouvrages prévus :
- ossature bois montée sur la terrasse ;
- isolation par laine de bois ;
- terrasse montée sur poutraison bois lamellé collé à isolation renforcée ;
- étanchéité avec végétalisation ;
- menuiseries isolantes à étanchéité renforcée avec occultation ;
- brise soleil en acrotère avec incorporation éventuelle de panneaux solaires ;
• Sur le plan financier :
- copropriété de 125 appartements, 250 lots ;
- construction datant de 1977 ;
- travaux : 1,5 M€ dont 600 k€ de construction et 700 k€ de requalification (réfection chauffage, étanchéité, isolation thermique, ventilation…) ;
- prix de vente des m2 créés : 1,7 M€ (200 m2 x 8500 €/m2) ;
- bénéfice escompté : 200 k€.
• Deux hypothèses ont été étudiées en conformité avec le PLU :
- Projet A : 1 studio + 2 F3 soit 180 m2 HO ;
- Projet B : 2 studios, 1F3 + 1 F3/4 soit 246 m2 HO.

Crédit : ©DR