[N° 587] - Contrôle d’accès : Faire le bon choix - Contrôle d’accès rime avec accessibilité

par Paul TURENNE
Affichages : 51939

Index de l'article

Contrôle d’accès rime avec accessibilité
Suite à loi Handicap de 2005, la copropriété doit s’assurer, lors de la rénovation ou de l’installation d’un système de contrôle d’accès, que l’accessibilité de l’immeuble est totale. Cela signifie que le dispositif de communication entre le visiteur et l’occupant doit permettre à une personne souffrant d’un handicap physique, auditif ou visuel d’entrer en communication avec son interlocuteur. Pour ce faire, le système de contrôle d’accès doit tout d’abord être installé à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m, de façon à pouvoir être atteint facilement par les personnes en fauteuil roulant. Qui plus est, les platines de rue doivent comporter une indication sonore, mais aussi visuelle. Des leds de couleurs différentes doivent ainsi signifier le lancement de l’appel, la communication en cours, puis l’ouverture de la porte. Pour les claviers codés, outre un rétro-éclairage, la touche 5 doit être repérable au toucher, de manière que les personnes malvoyantes puissent se repérer plus facilement. Ces dernières bénéficient souvent sur les nouveaux systèmes d’un retour sonore à synthèse vocale. Sans oublier des boucles magnétiques permettant d’amplifier l’écoute pour les personnes malentendantes.