[N° 538] - Hygiène des parties communes & tri sélectif : quels sont les enjeux de demain ? - Le recyclage : quelques rappels

par Maud PHILIBERT
Affichages : 26564

Index de l'article

Le recyclage : quelques rappels

Le recyclage permet de refabriquer un produit neuf à partir d'un produit en fin de vie (généralement, des déchets industriels ou ménagers), réutilisé en tout ou en partie. Ils sont réintroduits dans le cycle de production dont le produit est issu.

Le recyclage permet de réduire l'extraction de matières premières :
* Le recyclage d'acier permet d'économiser du minerai de fer ;
* Chaque tonne de bouteilles plastiques recyclée permet d'économiser 830 litres de pétrole (source : Eco-emballages) ;
* 30% de l'aluminium utilisé provient aujourd'hui du recyclage;

Le recyclage suppose de trier les déchets en fonction du mode de recyclage auquel chacun sera soumis. Ceci exige une main-d'œuvre abondante, même lorsqu'un tri sélectif est effectué en amont par la population. En effet, il arrive qu'un second tri soit nécessaire dans un centre d'affinage pour
éliminer les erreurs de tri et les impuretés qui pourraient compromettre le recyclage (par exemple la présence de verre dans le carton détériore les installations de recyclage...). Le tri sélectif lui-même exige la mise à disposition des ménages de bacs spéciaux, et la collecte sélective emploie plus de personnes qu'une collecte simple.
Les coûts correspondants sont à la charge de la collectivité et sont payés par les habitants au travers des impôts locaux ou de la redevance. D'autres sources de financement existent également comme par exemple la contribution sur les emballages versée à un éco-organisme agréé pour les emballages ménagers (Eco-Emballages, Adelphe) par les industriels qui mettent sur le marché des produits emballés. L'éco-organisme verse à la collectivité un soutien financier en fonction des tonnages d'emballages valorisés.

Et les éco produits alors ?
Limiter vos impacts d’achat sur l'environnement passe :
- par vos choix, en sélectionnant ces produits ;
- par vos comportements, en les utilisant mieux ;
- par votre implication, en triant les emballages et les produits usagés pour qu'ils soient valorisés.

Un éco-consommateur, qu'est ce que c'est ?
Pour l'éco-consommateur, tout commence au moment de l'achat : en sélectionnant les produits qui minimisent leurs impacts sur l'environnement tout en conservant leurs performances ?

Pour en savoir plus : http://reduisonsnosdechets.fr

 

Nettoyage des parties communes

De manière générale, le règlement sanitaire type stipule que «  dans les logements et leurs dépendances, tout occupant ne doit entreposer ou accumuler ni détritus, ni déjections, ni objets ou substances diverses pouvant attirer et faire proliférer insectes, vermines et rongeurs, ou créer une gêne, une insalubrité, un risque d’épidémie ou d’accident.

Dans le cas où l’importance de l’insalubrité et les dangers définis ci-dessus sont susceptibles de porter une atteinte grave à la santé du voisinage, il est enjoint aux occupants de faire procéder d’urgence et à leurs frais au déblaiement, au nettoyage, à la désinfection, à la dératisation et à la désinsectisation des locaux.
En cas d’inobservation de cette disposition et après mise en demeure adressée aux occupants, le propriétaire procédera à l’exécution des mesures nécessaires.(…)
Dans les locaux à usage commun, les sols et les parois doivent être maintenus en bon état de propreté par tous les moyens non susceptibles de nuire à la santé».

Les conduits de vides ordures doivent être ramonés et nettoyés périodiquement et au moins deux fois par an.

Ainsi, par exemple, (cf plus haut) les frais relatifs aux gaines des vide-ordures sont considérés comme des éléments d'équipement et doivent être répartis selon le critère d'utilité (frais d'entretien, nettoyage...).
Des mesures de désinfection et désinsectisation peuvent être prescrites par l’autorité sanitaire en cas de nécessité.