[CCED N°8] - Le reportage : Copropriété «Canuts» à Argenteuil, un plan de sauvegarde prometteur - Un avenir serein

par Nathalie Brocard-Figuière, juriste
Affichages : 13078

Index de l'article

Un avenir serein

L’assemblée générale qui aura lieu au printemps 2017 sera chargée d’approuver le compte travaux et marquera un tournant pour le syndicat. En effet, la pérennité du succès du plan de sauvegarde appartiendra, à ce stade, aux copropriétaires, sous l’œil vigilant du syndic. La mise en place du fonds de travaux sera là pour rappeler que la gestion de la copropriété nécessite des fonds et une prévision budgétaire sur le long terme, ainsi que le souligne Mme Abribat.
À court terme, il faudra procéder à la dissolution de l’association syndicale libre devenue une coquille vide depuis l’individualisation des réseaux des immeubles compris dans son périmètre.
Selon Mme Richer, «le plan de sauvegarde a clairement permis d’améliorer l’immeuble et les économies d’énergie attendues devraient contribuer à réduire les charges». Cette combinaison de facteurs augure a priori un avenir plus serein. Pour la présidente du conseil syndical, «cette incroyable aventure technique et humaine vécue sur douze ans» est avant tout l’histoire d’un sauvetage social et restera inscrite dans les esprits des plus investis comme un modèle exemplaire. Pour conclure, le mot d’ordre de ce sauvetage est la réactivité.