[N° 590] - Chantiers thermiques : les syndicats de copropriétaires en première ligne - Focus sur une rénovation énergétique de grande ampleur

par Paul TURENNE
Affichages : 30641

Index de l'article

Focus sur une rénovation énergétique de grande ampleur

Situé dans le 15ème arrondissement de Paris, l’immeuble Super Montparnasse était une vraie passoire énergétique. Ce bâtiment en béton de 30 étages pour 260 logements possédait plus de 80 % des fenêtres en simple vitrage et une façade non isolée. Le chauffage et l’eau chaude sanitaire (ECS) collectifs était assurés par réseau de chaleur, avec plus de 15 000 m² chauffés. «Les façades non isolées étaient très dégradées et nos factures d’énergie étaient en forte hausse. On ne pouvait plus attendre !», précise Tania Waeselynck, présidente du conseil syndical. «Nous avons pris conscience de l’utilité d’agir maintenant pour baisser nos charges et aussi pour valoriser notre patrimoine.»

 

-70% des consommations d'énergie - Crédit : ©Cabinet Paziaud

L’opération des travaux aura duré quatre ans au total. La première année a été consacrée à la préparation du projet et à la réalisation d’un bilan énergétique simplifié. La deuxième, à l’audit énergétique, pour un total de 15 000 €. Grâce à des subventions de l’Ademe, de la ville de Paris et de la Région Ile-de-France (programme «Copropriétés : objectif climat !»), 70 % du montant HT ont pu être déduits, soit, au final, un coût très modique de 20 € par lot. La réussite de l’opération est aussi passée par le bureau d’études qui a fait preuve de pédagogie lors de la présentation du rapport d’audit. De quoi dégager plus facilement des priorités sur les travaux envisagés, leur montant étant estimé à 11,5 millions d’€ HT.

Les travaux ont ensuite débuté la troisième année, en deux phases. Au cours de la première, les solutions les plus rapides et les moins coûteuses ont été mises en place. A commencer par une baisse du chauffage la nuit, qui a permis de réaliser une économie de 12 000 € par an ! Trois compteurs d’Eau chaude sanitaire (ECS), deux compteurs calorifiques et une pompe de circulation d’ECS ont également été installés. Enfin, une isolation thermique par l’extérieur des façades a été réalisée.

Schéma d’économies d’énergie Super Montparnasse - Crédit : ©Cabinet Paziaud

La seconde phase, au cours de la quatrième année, a permis d’effectuer un achat groupé de fenêtres afin de diminuer les coûts, et de remplacer les extracteurs d’air (VMC).

 

Schéma d’économies de charges Super Montparnasse - Crédit : ©Cabinet Paziaud