[N°619] - Le droit de préemption urbain et l’état descriptif de division

par JEAN-MARC ROUX
Affichages : 1686

[N°615] - Le diagnostiqueur, garant de l'acquéreur

par Guilhem GIL
Affichages : 3653

[N°615] - La location meublée d'une résidence principale au regard de la loi ALUR

par Bruno PAYS
Affichages : 3290

[N°614] - Les notifications obligatoires et la seconde assemblée générale

par JEAN-MARC ROUX
Affichages : 2199

[N° 612] - Notification de la vente et paiement des charges de copropriété

par JEAN-MARC ROUX
Affichages : 3165

[N° 609] - Paiement des charges et faute du syndicat

par JEAN-MARC ROUX
Affichages : 3601

[N° 602] - Injures publiques et copropriété

par Guilhem GIL
Affichages : 7809

[N° 602] - Injures publiques et copropriété

par Guilhem GIL
Affichages : 17777

En matière de répression pénale des abus de la liberté d’expression, la loi procède à une distinction selon que les propos attentatoires à l’honneur d’autrui ont été proférés publiquement ou non.
C’est cette distinction qui était en jeu dans la décision rendue par la Chambre criminelle de la Cour de cassation en date du 8 avril 2014 et dont les circonstances intéressent de près le domaine de la copropriété.

Par Guilhem GIL Maître de conférences à  Aix Marseille Université

Crédit : DR Picard

À lire

[N° 595] - Servitude non apparente et vice caché

par André VALDÈS
Affichages : 9899

[N° 593] - Garantie décennale : La nécessité d’une réception des travaux

par André VALDÈS
Affichages : 7943