Copropriété : Le tri des biodéchets change la donne

par Nathalie Coulaud, Journaliste
Affichages : 1807

Index de l'article

©AdobeStockL’élimination des déchets est un véritable enjeu environnemental. En ce début 2024, le tri obligatoire des biodéchets instaure de nouvelles règles du jeu en copropriété. Explications.

Tous les résidents en copropriétés se sont habitués ces dernières années à regarder la couleur du bac avant d’y déposer leurs déchets et à choisir le jaune ou le bleu en fonction de qui est recyclable et de ce qui ne l’est pas. Il faudra sans doute désormais s’habituer à un nouveau bac : le bac brun (parfois orange foncé en fonction des localités) destiné à la collecte des biodéchets.

En effet, le tri des biodéchets est devenu obligatoire depuis le 1er janvier 2024 pour tous les ménages français avec l’entrée en vigueur de la loi anti-gaspillage du 10 février 2020. «Attention de ne pas confondre compostage et tri des biodéchets. Personne n’est obligé à faire du compostage alors que tous les ménages doivent trier leurs biodéchets», précise Cécile Nlend, juriste chez PAP (de Particulier à Particulier). 

©AdobeStock

Article paru dans les Informations Rapides de la Copropriété numéro 695 de janvier - février 2024

L’Agence pour la transition écologique (ADEME) estime que les déchets organiques représentent un tiers des ordures ménagères et 83 kilogrammes par an et par habitant. A l’heure actuelle, ces déchets sont enfouis ou incinérés. L’objectif est de les valoriser pour les transformer en engrais ou en biogaz pour atteindre la neutralité carbone. 

L’organisation de la collecte des biodéchets revient à la collectivité locale. Cette dernière peut mettre à la disposition du public un point de collecte dans la rue ou dans le quartier à 150 mètres maximum du domicile des riverains pour que cela fonctionne. Le nombre d’habitants ne peut pas être trop important : un maximum de 250 habitants pour une benne est le chiffre conseillé par les pouvoirs publics. Il peut également s’agir d’une collecte de porte à porte comme les autres poubelles avec, par exemple, un passage hebdomadaire.