[N° 595] - Syndic à bas-coût : l'alternative des petites copropriétés ? - Suivi en ligne

par Paul TURENNE
Affichages : 40880

Index de l'article

Suivi en ligne
Syndic One repose sur l’utilisation d’un outil de gestion professionnel développé et géré en interne, ici décliné dans une version client. Ainsi, les copropriétaires, le conseil syndical et le syndic partagent une base de données commune, alimentée en temps réel. De quoi associer l’ensemble des copropriétaires à la vie de l’immeuble, avec un outil de sondage en ligne, un “mur” d’informations, le forum du conseil syndical… Sans oublier un facturier qui permet de consulter toutes les factures avant qu’elles ne soient payées, et éventuellement de les contester si les travaux n’ont pas été effectués. «Toute la partie discussion est beaucoup appréciée par les bailleurs qui n’habitent pas sur place. Ils peuvent ainsi donner leur avis et prendre connaissance de ce qui se passe dans la copropriété. Cela change également un peu les jeux de pouvoir, en permettant à chacun de s’exprimer», précise Christophe Gosset.
Procès verbaux d’assemblées générales, devis de travaux, bilans énergétiques, projets, dépenses… Le Bon Syndic.com propose, de son côté, un intranet dans l’esprit des banques en ligne : «où je veux et quand je veux, à la maison ou au travail, je peux accéder à tous les éléments qui font la vie de ma copropriété et ma vie au sein de cette même copropriété». Le tout avec des fonctionnalités proches de celles de Syndic One, bien qu’un peu moins participatives. Le Bon Syndic.com devrait toutefois, bientôt proposer un service permettant de tenir une assemblée générale directement sur Internet. Les copropriétaires qui se connecteront sur le site pourront ainsi connaître les présents, les absents, les votes, mais aussi consulter le procès-verbal en temps réel depuis chez eux.