[N° 575] - L’humidité : les causes et les solutions techniques - Vers un diagnostic sur l’humidité ?

par Paul TURENNE
Affichages : 61734

Index de l'article

Vers un diagnostic sur l’humidité ?

Le ministère de l’écologie a apporté récemment, cette réponse à l’occasion des questions parlementaires sur la réglementation en matière d’humidité en cas de cession ou de location d’un logement (Rép. min. Assemblée nationale  n° 120594 du 22/11/2011,  JO p. 12283).

«La présence d’humidité et de moisissures dans un bâtiment n’est intrinsèque ni à un climat ni à un type constructif. Elle apparaît bien souvent à la suite de défauts d’entretien ou d’erreurs de conception lors de réhabilitations (enduits étanches intempestifs, obturations des ventilations, non-respect de l’équilibre originel de la construction). D’autres facteurs non liés au bâti, comme la surpopulation ou le mode d’occupation du bâtiment, peuvent également être à l’origine de production excessive de vapeur d’eau. C’est donc aux locataires, propriétaires, maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre qu’il appartient d’être vigilants notamment lors des travaux de réhabilitation. Il convient pour cela de respecter le bon fonctionnement du bâti vis-à-vis de l’humidité, d’une part en adaptant les éventuels travaux au mode de fonctionnement particulier du bâtiment et au comportement des occupants et, d’autre part, en surveillant et en entretenant régulièrement le bâtiment. Pour ces raisons, le Gouvernement n’envisage pas, à court terme, de modifier la réglementation actuelle sur le dossier de diagnostic technique fourni en cas de vente ou de location pour y inclure un nouveau diagnostic relatif à l’humidité ou aux moisissures».