[N° 578] - Se faire élire au conseil syndical - Recommandations aux candidats : «Votre objectif est d’être élu»

par Paul TURENNE
Affichages : 121264

Index de l'article

Recommandations aux candidats : «Votre objectif est d’être élu»

Extrait du site Notre-copro.com :
«Ca y est ! Vous avez décidé de réaliser des changements pour votre copropriété. Vous présenterez votre candidature comme conseiller syndical. A cet instant, votre but est d’obtenir l’adhésion des autres membres du conseil syndical et de la majorité de la copropriété.
Il faut éviter les conflits, par exemple en s’exprimant trop ouvertement sur des sujets controversés qui pourraient mécontenter certains.
Souvenez-vous que de nombreuses personnes fuient ceux qu’ils considèrent comme des sources d’ennuis éventuels. Le temps de l’action viendra ensuite.
En clair : l’un des meilleurs moyens de ne pas être élu est de s’opposer vertement à un membre de la copropriété. Je vous propose plutôt une démarche sécurisant votre candidature et vous autorisant un début de mandat serein.

«J-40 avant l’assemblée générale : la “séduction”
Cinq à six semaines avant l’AG, faîtes vous des alliés parmi les membres du conseil sortant. Le procès verbal de la dernière Assemblée Générale vous en donne la liste.
Contactez chacun en le remerciant de son engagement. Demandez au conseiller syndical ce qu’il pense de l’exercice passé, des sujets chauds du moment, évoquez le fait que vous envisagez de vous présenter…
Bref : Prenez la température et prenez des informations qui vous aideront, en tant que besoin, à légitimer et rendre naturelle votre candidature aux yeux de la majorité.

«Jour J, assemblée générale : avant votre élection
Lors de l’assemblée générale, au moment des déclarations de candidatures, adoptez une présentation simple et succincte : «Bonjour, je suis…, je suis au deuxième étage du bâtiment A et je suis candidat».
Les chances sont fortes pour que personne ne demande quoi que ce soit et que votre mandat soit acquis. Mais ce n’est pas toujours le cas : un copropriétaire peut objecter, voire lancer un commentaire désobligeant.
En pareille situation, il convient de demander -voire de prendre- la parole et d’expliquer simplement que votre objectif est de «faciliter la gestion de la copropriété», de «mieux comprendre le fonctionnement du conseil syndical» pour «aider les autres conseillers dans l’accomplissement de leur mission». Surtout ne pas s’engager davantage.
Annoncer haut et fort : «Je veux être conseiller pour régler une bonne fois le problème des impayés de charges» n’est sûrement pas le meilleur moyen d’arriver à ses fins. Utiliser des termes qui mettent en évidence votre désir d’être un soutien dans le travail déjà réalisé par les autres copropriétaires.
Ne pas en dire plus.
N’ayez pas peur du silence qui peut s’installer. Il y a fort à parier qu’un de vos alliés s’exprime et fasse pencher la balance en votre faveur en cas de ballottage. Dans tous les cas éviter la confrontation : vous n’en sortiriez pas indemne. Rappelez-vous qu’à ce moment là : votre objectif est d’être élu, pas de montrer que vous avez raison sur tel ou tel dossier.»

Voici les quelques recommandations lues sur le blog de notre-copro.com signées de son fondateur, Michel Verdun sur http://blog.notre-copro.com