[N° 578] - Changer de syndic avant fin du mandat (1/2)

par Catherine BLANC-TARDY
Affichages : 4131

Tout passe, tout lasse… telle semble être aujourd’hui la tendance actuelle des rapports de la copropriété avec son syndic. C’est aussi le résultat de faits avérés, telle qu’une inertie persistante, l’absence de convocation de l’assemblée générale annuelle, les erreurs renouvelées dans les comptes ou la répartition des charges, les débiteurs non poursuivis, les sinistres mal gérés, les travaux votés jamais exécutés, les concierges et employés d’immeuble inactifs… différentes situations qui vont du défaut de communication, aux courriers recommandés qui exaspèrent les copropriétaires les plus perspicaces et diligents et motivent leur souhait de changer de syndic.
En théorie, il n’est pas nécessaire pour ce faire d’attendre la fin du mandat du syndic. Une révocation est toujours possible. Cependant, il parait souhaitable d’attendre le renouvellement du contrat de syndic à son échéance en s’entourant de précautions afin de ne pas tomber de Charybde en Scylla.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire la suite.