Enquête : Vote par correspondance

par YS
Affichages : 694

Index de l'article

«Un palliatif pour la tenue de certaines assemblées sans enjeu»

Sans doute, l’année 2020 marque-t-elle une mue dans l’organisation et la tenue des assemblées générales de copropriété. Favorisé ou rendu obligatoire par l’épidémie, le vote par correspondance est en passe de modifier durablement la prise de décisions dans les immeubles résidentiels. La rédaction a mené l’enquête sur la manière dont les professionnels perçoivent ce mode de participation. Alors, le vote par correspondance est-il une avancée pour vous ?

Nous remercions Nafy-Nathalie Diop, responsable copropriété à Anthony ; Jérôme Lassalle, président du Cabinet Audouard, syndic, Hossegor ; William Reich, président de la SAS Royal Immo, La Valette-du-Var ; Geoffrey Wion-Florens, responsable copropriété à Perpignan ; Fanny Visbecq et Aurélie Taillade, agents immobiliers et syndics à Nice

Qu’ils soient remerciés du temps qu’ils nous ont consacré.